29 janvier 2007

# Qui est Moi?

Depuis que je suis adolescent, je m’interroge sur ce qui fait la Personnalité d’un individu. Par extension ce qui fait la mienne. Selon certains scientifiques, notre personnalité est un héritage des caractères de nos parents : «  il a le même caractère que son grand-père ! ». Magie des allèles récessifs et dominants aidant, on se retrouve à devoir vivre avec un mix des comportements de nos parents. Ce qui est « triste » dans cette vision, c’est de se dire qu’on est préprogrammé. Que malgré le mal que l’on se donne à se construire, tout est inscrit.

L’environnement extérieur, l’expérience, l’éducation forgent notre personnalité me direz-vous…Pas sûr. Si vous prenez un pitbull, que vous l’élevez dans des conditions normales ce sera un gentil toutou. Si vous le dressez au combat, vous réveillerez ses instincts de combattant. Il semble donc bien que le contexte ait déterminé le comportement de ce chien. Oui mais. Oui, mais cette race est issue de décennies de sélections qui la prédispose au combat. On peut donc dire que le pitbull porte en lui une réponse préprogrammée à l’agression. Ce chien n’a eu besoin que de stimuli extérieurs pour révéler ce qu’il avait en lui.

Pourquoi n’en serait-il pas de même pour nous ? Ne réagissons nous pas de façon prédéterminée à des sollicitations extérieures, à un contexte ?
Là où je veux en venir, c’est que cette vision très scientifique voire cynique des choses devrait couper court à mes interrogations, ou me donner des pistes pour me comprendre. Et bien, il n’en est rien. Je me demande toujours qu’est ce qui fait que je suis moi ? Voire, qui suis-je ? Je reste friand de test de personnalités (les sérieux, pas ceux de FHM ou de Elle), mais ceux-ci ne font que confirmer ce que je sais déjà…

Ce qui me pose le plus de problème, c’est qu’autour de moi j’ai l’impression que la plupart des gens n’ont pas ce genre d’interrogations.
Et vous ? Vous posez-vous ces questions ou vous connaissez-vous sur le bout des doigts ?

Voilà une note dans laquelle on n’apprend rien, ou je n’apporte aucune réponse, ni à vous ni à moi. Mais quelque part, je me demande si elle ne constitue pas l’essence de ce blog.