radiohead-nudeIl y a quelques mois, Thom Yorke et ses potes faisaient parler d’eux, lors de la sortie de leur nouvel album, In Rainbows.
Déjà réputés pour proposer des concepts musicaux nouveaux et inattendus, les membres de Radiohead proposaient cette fois-ci de télécharger leur album pour un prix que vous fixiez vous-même, entre 0,01 et 99,99 livres. Egalement disponible sur leur site, un coffret Discbox, vendu 40 livres (50,8 €) comprenaient 2 vinyls, 2 Cd bonus, des photos et des photos numériques. Un très bel objet.

« On a cassé Nude »
Depuis, j’ai reçu, il y a quelques semaines, un mail de mon groupe préféré:
Remix NUDE for Radiohead

« Pour célébrer la sortie de Nude, single issu de In Rainbows, Radiohead a décomposé la chanson Nude pour un remix.
Pour ceux qui aiment les remix, il est possible d’acheter séparément les éléments de la chanson (bass, voix, guitare, cordes/FX et percussions). Dès lors, ils peuvent ajouter leurs propres beats et instruments ou simplement remixer l’original. Les « stems » ( troncons?) sont à acheter sur iTunes Store au prix de : 0,99 € chacun (0,99$ aux US !)
Les morceaux finis et remixés peuvent être updloadés sur le site de Radiohead pour être soumis au vote du public. Un widget est disponible pour faire la promotion de son morceau, à mettre sur sa page Facebook, Myspace ou son blog. »
Toutefois, le fait d’acheter un « stem » ne vous donne pas pour autant la propriété. Vous ne pouvez pas l’utiliser à d’autres fins que personnelles.

Grand National+ Syd Matters = Syd National ?
Il faut avouer que la démarche est assez étonnante et novatrice.
J’ai en revanche beaucoup de mal à imaginer quelles peuvent être les futures applications d’un tel concept.
Si certains ne feront que reprendre le même morceau, en ralentissant le rythme, en changeant l’ordre des instruments, je suis sûr qu’à l’avenir d’autres sauront mixer une ligne de basse de Radiohead, la guitare de Syd Matters et les chœurs de Grand National pour donner des morceaux de fou.

Sceptique dans un premier temps, je suis allé écouter certains des remix uploadés sur http://www.radioheadremix.com/.
Honnêtement, j’ai été vraiment étonné par l’inventivité et la créativité dont ont fait preuve certains artistes, en incorporant d’autres sons (« Lying in Wait » par exemple). D’autres ne se sont pas foulés, les remix apportant peu d’intérêt par rapport à l’original.

Nouveaux outils, nouvelle com’
Je trouve excellent que Radiohead utilise ce système de communication directe avec ses fans, genre de réseau souterrain, pour communiquer sa musique et son actualité. Personnellement, j’ai vraiment apprécié de recevoir un mail de MON groupe. Je me suis senti femme fan, respecté dans mon intégrité, considéré comme un être doué de sensibilité artistique et moins comme un animal consumériste doué de capacité de paiement avec date de validité.
Sans rentrer réellement dans le concept de musique participative, au sens où le morceau n’est pas le fruit d’une réflexion et d’un travail collectif, Radiohead a au moins le mérite de faire participer ses fans à ses concepts musicaux et ainsi les tendances vers lesquelles se tournent leurs fans.

Certains qualifieront la démarche de mercantile plus qu’artistique. A 5 euros (6 si l’on prend le morceau en entier), le single devient rapidement rentable, surtout pour un support numérique. En généralisant, sur un album de 12 pistes…. Kling kling… 60 euros, l’album ? L’opération devient intéressante, ne serait-ce qu’à tenter …

Mais je ne le crois pas. Radiohead est un groupe qui a plusieurs fois remis en cause son statut de groupe star, en cherchant à chaque fois à découvrir de nouveaux concepts, de nouvelles inspirations, quitte à décevoir dans un premier temps, une large frange de son auditoire. Le passage de Ok Computer à Kid A en est le meilleur exemple.

Et vous, que pensez-vous de cette initiative ?

Join the conversation! 1 Comment

  1. [...] un peu partout dans le monde. Il est bien loin le temps où l’on prenait Muse pour un pastiche de Radiohead et aujourd’hui on peut même véritablement parler d’un son Muse ; un son qui, bien que [...]

Comments are closed.

Category

Culture

Tags