Je tiens ici à saluer l’initiative remarquable de Damdam qui a rédigé une charte sur les opérations commerciales à destination des blogueurs. Je vous invite à la lire ici.

Voici ma vision des choses en tant que blogueur.
Le buzz doit être une relation gagnant/gagnant/gagnant où les gagnants sont respectivement la marque /le blogueur / le consommateur. La marque, pour la visibilité que lui offre un blog avec une cible client bien définie. Le blogueur, pour l’intérêt personnel qu’il porte à la marque/produit et au trafic qu’il peut espérer. Le consommateur, qui vient chercher un avis d’une personne qui partage les mêmes attentes que lui, et non le publi-rédactionnel qu’il peut trouver sur le site corporate de la marque.
Une marque qui sélectionne un blog uniquement pour son audience doit assumer l’échec de cette relation de confiance. Une agence qui se contente d’envoyer par mail des communiqués de presse doit assumer un faible taux de retour.Un blogueur qui accepte toutes les campagnes qui s’offrent à lui doit assumer sa perte de crédibilité.

Ces quelques lignes semblent relever du bon sens, mais de mon expérience personnelle, les choses ne sont pas si simples.
En tant que blogueur, se voir proposer une campagne de buzz est une forme de reconnaissance. Reconnaissance de la qualité de notre blog et de l’image que l’on véhicule sur le net. Je ne me souviens plus de ma première campagne mais je sais que j’étais très fier.
Ensuite, il est agréable de se voir offrir des produits, c’est une réalité. On est envié par son entourage et c’est gratuit !
Mais.
Mais à partir du moment où l’on vous offre un produit, naturellement vous vous sentez un peu obligé de donner un avis favorable. C’est un peu comme à Noël quand vous recevez un cadeau qui ne vous emballe pas outre mesure, vous vous sentez obligé de dire que cela vous plaît. Et puis, il y a la crainte qu’on ne vous resolllicite plus.
Enfin, si vous avez un minimum de conscience vous voudrez apporter un minimum de valeur ajoutée et ne pas vous contenter de copier/coller la fiche produit. Mais allez faire une note personnelle et intéressante sur un sujet pour lequel vous n’avez pas le moindre intérêt…

Avec le temps, tout cela passe. Parce que si l’on devait buzzer tout ce que l’on nous envoie, 90% des articles seraient des promotions de produits/services. Parce que lorsque l’on fait quelque chose à contrecœur on le fait mal. Parce qu’au final, on ne veut pas ressembler aux pique-assiettes people de boîtes de nuit.

Alors, on choisit mieux ses campagnes, on prend le temps nécessaire pour avoir une vrai valeur ajoutée, et on développe une relation avec les agences. Si, si, dans les agences il y a des gens et souvent des gens sympas, qui font un vrai bon boulot. Damien, Arnaud, Manu, Nils merci à vous.

Sur la même thématique, JFRuiz a recensé 10 conseils à destination des agences pour établir une bonne relation avec les blogueurs et assurer ainsi le succès de leur campagne.

Enfin, notez que le 10 mars aura lieu la Table Ronde nethique.info au Carrefour Numérique à la Cité des Sciences. Cette évènement est organisé notamment par Natacha QS des Humains Associés.

En conclusion, le buzz relève d’une certaine maturité du trio décrit ci-avant. La charte initiée par Heaven donne une ligne de conduite à chacun des acteurs. Mais comme toute charte, il faut qu’elle dépasse le stade des bonnes intentions pour trouver sa réalité dans les faits.

technorati tags: