Je fais suite à  la note de Greg sur les relations entre blogueurs.

Greg, se pose la question suivante :  » Qu’est ce qui fait que les blogueurs s’organisent en tribus, et pourquoi la rencontre dans le réel peut amener à  des relations d’amitié rapidement ?  »

Pour ma part, n’étant pas (encore) parisien, je n’ai eu que par deux fois l’occasion de rencontrer des blogueurs. Je vous livre néanmoins mes impressions.
Premier point sur lequel je suis d’accord avec Greg, non tous les blogueurs ne cherchent des amis (virtuels), n’ont pas de vie sociale et sont renfermés. Même si le blog demande un investissement certain, des contacts avec le monde extérieur sont possibles (voire encouragés):

1/ Pourquoi les blogueurs s’organisent-ils en tribus ?

Selon moi, le terme  » tribu  » n’est pas adapté dans la mesure où un blogueur peut appartenir à  différentes  » groupes  » de blogueurs, simultanément ou successivement.
Le premier groupe d’appartenance et le plus naturel est celui de la plateforme sur lequel il est hébergé. Parce que lorsque l’on débute, on trouve chez son hébergeur des ressources comme les forums. C’est là  qu’à  mon sens on intègre un premier groupe. C’est celui que l’on est également enclin à  quitter le plus vite.
Vient ensuite le groupe thématique. On a tendance naturellement à  se rapprocher de ses semblables. Ce groupe a l’avantage de fournir un centre d’intérêt commun fort. Si le blog que l’on tient à  un thème très précis (cuisine, technologies, marketing), cela est d’autant plus vrai.

Avec le temps, se forme un troisième groupe : la  » communauté  » propre du blog, constituée de lecteurs du blog, blogueurs ou non, aussi appelé lectorat. C’est un groupe fort et important pour le blogueur. Deux cas de figure possibles pour ce groupe:

- soit il n’existe que des interactions entre le blogueurs et ses lecteurs,
- soit il existe des interactions entre le blogueurs, les lecteurs et ces derniers entre eux.
Ce dernier cas montre-t-il la maturité d’un blog, ou est-ce lié à  la personnalité du blogueur ? (question ouverte)

Enfin, le dernier groupe le moins matérialisable mais le plus fort selon moi est celui qui naît des affinités : il repose moins sur les thématiques que sur les opinions et une vision globale des choses. Il a plus de chance d’aboutir sur des rencontres et de perdurer dans le temps.

En conclusion de ce point, je pense que les blogueurs ne sont ni organisés en communautés, ni en tribus, mais en réseaux interconnectés. Les liens peuvent être plus ou moins pérennes et importants. Comme dans la vraie vie finalement.

2/ Pourquoi la rencontre dans le réel peut-elle conduire à  des amitiés ?

Mettez deux personnes d’une même entreprise qui ne se connaissent pas dans une pièce. Observez. Il y a 90% de chances que le premier sujet de conversation abordé soit leur travail et leur société. Ils vont en effet aborder en premier le sujet commun connu : leur société.

Mettez deux jeunes mamans avec poussette dans une salle d’attente. De quoi parlent-elles ? Gagné ! De leur progéniture.

Idem pour deux blogueurs, ils parleront de blogs. Mais si en plus, ils se lisent mutuellement et régulièrement, ils ont en dehors d’un sujet commun, des centres d’intérêts communs. Et par la nature du blog, il est vraisemblable que cela dépasse un cadre strictement professionnel. Ce qui implique, une connaissance de l’autre et un intérêt réciproque. Et il ne faut pas sous-estimer le nombre de choses que l’on peut apprendre sur quelqu’un même s’il n’aborde aucun sujet d’ordre personnel.
Si maintenant ces derniers font la démarche de se rencontrer, à  moins que la personnalité de l’un ne soit pas le reflet de ses écrits, il y a de grandes chances que des accointances naissent.

Je pense donc que ce qui rapproche deux blogueurs est avant tout : leurs centres d’intérêts communs.

3/ Effets pervers

Un point qui me vient en tête et qui je pense n’a pas été abordé parce que marginal.
Il est possible, nous l’avons vu, de se trouver des affinités avec un blogueur, à  travers ses écrits, son opinion. On a même parfois tendance à  imaginer le blogueur (quand il n’a pas de photo notamment). Il n’est pas impossible à  la limite d’en arriver à  projeter une image fantasmée de l’auteur, à  reconstituer soi-même les éléments manquants du discours. Si l’on est en face d’un sujet fragile, il n’est pas impossible que l’un de nous soit un jour la victime d’un harceleur maniaque: lettres d’amour, pressions, menaces…Je pars en vrille ? Oui, peut être …

Join the conversation! 2 Comments

  1. je te temercie pour cette image :D

  2. Le blog qui m’a aidé a sortir du noir et de la maladie :
    L’histoire et l’actualité remijotées à ma façon dans une marmite de bonne humeur !
    Un repas idéal pour oublier les soucis et le stress !Une bouffée de joie de vivre!
    « J’adore parler de rien, c’est le seul domaine ou j’ai de vague connaissances. »
    Cordialement à tous et parlez en , j’adore recevpor du monde et j’espère nientôt les 20000 visiteurs
    MERCI BEAUCOUP
    http://fr.youtube.com/watch?v=V9Kj2-hkQBI

Comments are closed.

Category

Web