16 novembre 2006

# Review ME

Alors que la polémique sur la rémunération des blogueurs se calme un peu, ReviewMe remet un coup de pied dans la fourmilière.
Ca fait hurler certains que des blogueurs reçoivent un DVD, un portable ou un lecteur MP3 pour en faire la critique ou la pub. Avec ce nouveau service qui propose de rémunérer (en $) le blogueur pour des notes sur un produit/service, que vont-ils dire ?

Et oui, cette note devrait me rapporter 30$, soit la moitié (l’autre moitié est reversée à ReviewMe) de ce qu’est supposé valoir un article de 200 mots mini sur mon blog, d’après ses statistiques.

Les premières réactions lues sur le blog de Greg ne sont pas à priori positives, et je suis plutôt d’accord avec Fred :

- La perte de crédibilité et d’indépendance : pour l’instant on ne m’a jamais demandé de faire une note dithyrambique sur un produit. On me propose simplement de parler de produits.
En fait, ce que beaucoup de gens ne comprennent pas, c’est que c’est la franchise et l’opinion réelle qui fait de nous de bons « buzzeurs ».
Si je ne faisais que des notes de complaisance mes lecteurs zapperaient mes billets au moindre soupçon de buzz ou de publicité. Et ça, ce n’est pas bon pour les annonceurs.
Par contre, si je donne mon sentiment réel (les points positifs, négatifs, et le tout argumenté) là je deviens intéressant à la fois pour le lecteur (à titre de conseil) comme pour l’annonceur.

Pour aller plus loin : vous croyez que les gars des Inrockuptibles payent leurs CD ? Les gens de Première leurs DVD ? Les journalistes de mode les derniers modèles de créateurs ? Est-ce que ça les empêchent (certains) d’être critiques ? Est-ce qu’on arrête de les lire pour autant?

Je me donne par ailleurs un impératif qui est le suivant : ne pas me contenter de relayer l’information à l’état brut, mais toujours y apporter de la valeur ajoutée.

- L’intrusion de la publicité dans le dernier espace libre : Pour commencer, 90% (je compte les skyblogs pour gonfler le chiffre ;)) des « blogueurs non buzzeurs idéalistes» sont hébergés sur des plateformes qui mettent de la pub sur tous leurs blogs. En termes d’espaces libres, on fait mieux.
Dès que possible ces mêmes individus vont intégrer Adsense sur leur blog, dans l’espoir secret de générer un bon 0,3€ par mois. Là ça devient vraiment de la mauvaise foi.
Enfin, la plupart pratique la forme la plus insidieuse du buzz sous forme la plus archaïque : le bouche à oreille non rémunéré. Ils vont parler du dernier film qu’ils ont vu, des dernières baskets achetées etc etc… Quand on parle de blogs spécialisés (technologie, sport, etc…) on parle surtout du plus grand espace publicitaire qui soit, et personne ne s’en offusque.
Enfin, il existe toujours sur ce blog la zone de commentaires, qui ne sont ni modérés, ni censurés*, et qui permettent de nuancer mes propos si vous n’êtes pas d’accord.

- Alors est ce que ça me pose un problème de conscience d’être payé ? En fait pas vraiment pour les raisons évoquées ci-dessus. J’essaye d’être le plus honnête et éthique possible avec mes lecteurs, et je n’ai pas l’impression d’être acheté (être acheté et être rémunéré n’est pas la même chose).
Par ailleurs, comme beaucoup de « blogueurs buzzeurs », je passe une partie importante de mon temps libre à « travailler » sur okcowboy.fr.
A titre d’exemple, le concours pour l’anniversaire de mon blog, ce n’est pas moins d’une vingtaine d’heure de travail partagée entre mailing/téléphone/contacts (pour obtenir des sponsors, faire buzzer le concours) et création (bannière, blog dédié).
Alors les quelques avantages matériels ne sont pour moi que des éléments supplémentaires de motivation et d’encouragement à produire du contenu de qualité (en dehors d’une autre richesse que m’apporte ce blog : développement personnel, rencontres etc…).

En conclusion, je ne sais pas si je vais continuer à utiliser ReviewMe. Ce sera en fonction de l’intérêt que je porte à leurs annonceurs. En attendant, pour cette note, je vais prendre les 30$ sans aucun état d’âme ;)

*du moment qu’ils sont conformes aux CGU de cette plateforme et ne portent pas atteinte à me vie privée.

technorati tags: