Je blogue de moins en moins. C’est un constat.

Je l’ai expliqué dans une précédente note: je m’efforce dans chacun de mes articles de faire un minimum de recherches ou d’avoir une valeur ajoutée par rapport à un sujet traité (j’essaie…).Cela demande du temps mais surtout une certaine disponibilité intellectuelle. Le temps, je l’ai, ou du moins il me serait facile de le trouver. C’est plutôt la disponibilité intellectuelle qui me fait défaut dans la mesure où des éléments personnels et professionnels viennent parasiter mes réflexions (je vous en parlerai dans une note future).
Mais je constate que je ne suis pas le seul à avoir une baisse de régime. Les blogs que je lis quotidiennement ont pour la plupart plus d’un an, ce qui me semble être déjà un âge de maturité pour ce média. Je constate donc que mes blogueurs préférés ont tendance à adopter un des deux comportements suivants :

– le « slow blogging » ou la publication de notes à des intervalles de temps « longs », ce qui pour des blogueurs de cette catégorie signifie une à deux notes par semaine. Fait rare, on a vu Aziz prendre des vacances ! MoiAussi ne blogue plus, je le regrette, espérons que son expatriation n’est qu’une cause temporaire de ce drame.

– le « easy blogging » ou la note facile (je me suis fait taper sur les doigts pour easy blogging). C’est-à-dire se contenter d’une courte note, en général il suffit de reprendre une info sur un autre blog, de poster une vidéo amusante. Bref, en faire le moins possible tout en donnant l’illusion d’être toujours là. (Ne pas confondre avec le « mass blogging » qui consiste à bloguer dans la même journée de 2 à 5 courtes notes).

Evidemment, je schématise et j’use de ces techniques (vous l’avez remarqué ces derniers temps). Mais je me pose la question de savoir si cette baisse  est liée :

– à une actualité peu riche (hors Présidentielles) ou peu intéressante…
– à une activité professionnelle plus intense en début d’année qui se répercute sur le blogging…
– au fait que finalement, les blogs qui ne traitent pas de sujets liés à une actualité (techno, musique etc…) épuisent peu à peu leurs ressources, leur inspiration, leur créativité etc…

Je ne sais pas si quelqu’un connaît la durée de vie moyenne d’un blog, mais j’espère que cette note ne sera en rien prophétique : quelle perte si tous les blogs pionniers (créés en 2004/2005) venaient à disparaître !

[EDIT] : incroyable mais cet article donne lieu à des réactions violentes !!