Starcraft 2Starcraft 2 est le dernier né de chez Blizzard, une anachronisme vidéoludique pour tous ceux qui ont joué sur Pc entre les années 90 et 2000. Pour les autres, cela ne restera qu’une foule de passionnés qui attendent devant la Fnac ou le Virgin, pour se procurer le deuxième épisode d’un jeu sorti en 1998.

Starcraft premier du nom, n’est pas qu’un simple jeu. C’est une référence, à laquelle les Coréens ont consacré une chaîne télé. Considéré comme le meilleur jeu de stratégie en temps réel (par opposition au tout par tour), il a ouvert la voie des jeux en réseau sur Internet et du pro-gaming (des joueurs professionnels). C’est l’œuvre du studio Blizzard, à qui l’on doit d’autres monuments comme Warcraft, Diablo et World of Warcraft. Le studio américain, qui suivi par une immense communauté de joueurs très fidèles, transforme chacune de ses franchises en succès.

Parfaitement équilibré, proche de la perfection

Le scénario de la saga Starcraft se déroule dans le futur et met aux prises trois races qui luttent pour la conquête, la survie ou la protection de leurs planètes.
– La première, les Terrans, sont des descendants de Terriens, de bagnards qui ont développé des armes classiques telles que des chars, des fusils.
– La seconde, les Zergs, est une race mutante mélange, de lézards et d’arachnides genre Starship Troopers, qui ne possède pas de technologie mais qui mise tout sur la production en masse de parasites.
– La dernière, les Protoss, sont des créatures extraterrestres supérieures qui basent leur force sur des pouvoirs psychiques et des technologies très avancées (invisibilité, téléportation).

A l’inverse de nombreux jeux de stratégie, dans Starcraft, aucune unité n’est identique à une autre, ce qui ouvre une profondeur de jeu extrêmement stratégique. Le scénario, les nombreuses références cinématographiques (Alien, Predator), ludiques (Warhammer 40 000) et surtout l’univers multijoueur avec son éditeur de cartes ont rendu ce titre incontournable pour les joueurs des années 2000.

Le jeu PC est mort

Phase de jeu Starcraft 2Si le lancement de Starcraft 2 fait temps de bruit, c’est qu’il appartient à un genre dépassé, qui a eu son heure de gloire mais qui est aujourd’hui en déclin : le jeu sur PC.
En effet, depuis quelques années, les joueurs PC n’ont plus grand-chose à se mettre sous la souris.

La première raison est que l’évolution perpétuelle des PC rendaient impossible l’accès aux jeux les plus récents. Pour suivre la tendance, il fallait investir chaque année dans une nouvelle machine sous peine de ne pouvoir jouer qu’aux jeux des années précédentes.
Si le cinéma fonctionnait de la même manière, vous verriez aujourd’hui enfin Wall-E et Iron Man…
La deuxième raison, c’est l’essor des consoles de salon qui ont su proposer des jeux graphiquement aboutis et au gameplay très acceptable. Avec une palette de jeux beaucoup plus large, plus mainstream, possédant une jouabilité moins complexe et des systèmes narratifs prépondérant, les consoles se taillent désormais la part du lion sur le marché du jeu vidéo.
Ainsi nombre de « pcistes » trouvent désormais leur bonheur devant la télévision, troquant le mulot contre la manette.

Le souci de l’excellence

Cependant, tout le monde s’accorde sur le fait que Starcraft II sera un grand succès.
Tout d’abord la licence jouit d’une popularité exceptionnelle. Depuis 12 ans, de nombreux fans réclamaient la suite et calmaient leur impatience sur la première version.
Ensuite, le jeu est de plus en plus orienté « online sport ».
Le sport online ou e-sport, ce sont les compétitions de jeu vidéo organisées afin de déterminer le meilleur joueur ou la meilleure équipe. Lors de ces rassemblements, on trouve des amateurs mais aussi des équipes de professionnels (Pro Gamers ou PGM), sponsorisés, rémunérées pour jouer et gagner. Ce genre d’événements s’organise également pour des jeux comme Counter Strike (tir à la première personne), Gran Turismo (voiture), PES, Fifa (foot), Street Fighter (combat) ou bien Starcraft (stratégie).
Au Japon ou en Corée, ces compétitions sont tellement populaires qu’elles sont retransmises à la télévision, lorsqu’elles n’ont pas déjà leurs propres chaînes.

Terran 2

Starcraft, s’annonce donc comme un succès destiné aux joueurs les plus affirmés, ceux que l’on pourrait ranger dans la catégorie des hardcore gamers (à ne pas confondre avec le nolife). Ces joueurs expérimentés, qui possèdent une grande maîtrise tactique et technique (raccourcis clavier, coordination des attaques) constitue le cœur de cible de la franchise.

C’est donc en cela que Starcraft II est un anachronisme.
A l’heure où les jeux vidéo ont pris un tournant résolument grand public, visible avec le succès de la Wii, de ses jeux familiaux et la démocratisation des consoles de salon, le titre de Blizzard se tourne vers un public d’experts, d’amoureux, de passionnés. Attendre 12 ans pour sortir une suite, renoncer aux sirènes de la facilité et donner le meilleur aux joueurs, voilà une démarche noble qui fait honneur au studio californien et qui devraient servir d’exemple à d’autres, et ce dans tous les domaines.