19 février 2006

# Suicide girls

Suicide GirlSi vous pensez que les jeunes femmes qui posent nues dans Playboy ou les sites internet de charme sont des femmes objets, dans un sens vous avez raison : même blondeur, mêmes « dimensions », même attitude et même look.

Si vous pensez que toutes les jeunes femmes qui posent nue sur un site internet sont des femmes objets, alors là vous vous trompez. Pour certaines de ces jeunes filles, c’est même une forme de militantisme.

Il est une tribu de jeunes femmes qui vit le jour il y a quelques années outre-Atlantique baptisée Suicide Girls. A l’origine une photographe américaine qui décida de monter un site de charme avec quelques amies. Objectif, remettre au goût du jour l’esthétique pin-up des années 50. Ne cherchez pas de bimbos silico-formatées, ici les jeunes filles ont un style alternatif : tatouages, piercing et imagerie rock ou gothique, ou simplement naturelle. De véritables « Tank Girls ».

Les Suicide Girls ne sont pas des mannequins. La créatrice, Missy, choisit elle-même les Suicide Girls qui postulent pour leur charisme et leur personnalité. Sur le site, chaque Suicide Girl, a une page perso avec ses vidéos, photos, interviews et journal. Un véritable lieu d’expression pour ces jeunes filles qui sortent des standards et où la personnalité prend le pas sur le physique.

Les Suicide Girls sont maintenant plus de 1000 dans le monde, essentiellement des anglo-saxonnes même si quelques « frenchies » ont rejoint le groupe. Aux US, le phénomène est une véritable révolution et les fans se comptent par centaines de milliers. Elles apparaissent essentiellement dans les évènements artistiques et musicaux alternatifs, même si les aficionados sont de tous horizons.

Le charme n’est finalement qu’un prétexte pour donner la parole à une nouvelle forme de féministes. Sans protestations ni cris, sans slogan « Girl power », les Suicide Girls vivent leur féminité dans des milieux très masculins sans se préoccuper des conventions.

Homme ou femme, si vous devenez « accros » aux Suicide Girls, le site propose en plus d’un blog par fille, un podcast vidéo journalier, un podcast radio. A noter l’utilisation quasi systématique de bande-son de groupes non produits ou sans label (j’ai ainsi découvert The Drama).

On a récemment pu voir les Suicide Girls dans des séries télé comme : Les Experts New-York ou Californication. Vous pouvez aussi lire l’Interview que m’a accordé Tying Tiffany, la jolie Suicide Girl italienne.

Quelques photos de Suicide Girls pour votre plaisir :

Sexy pin up beautyful girls playing together tattoo girl
Sexy punk goth girl sexy girl get naked naked girl on the floor
sexy emo girl smoking piercing girl naked girl with tattoos

 

Pour retrouver les Suicide Girls : http://www.suicidegirls.com

Join the conversation! 8 Comments

  1. […] exemple du retour des pin-up, le succès toujours présent des Suicide Girls. Même esprit Burlesque Punk / Rock à  la sauce Girl […]

  2. jaimerais devenir suicide girl mais comment doit-je faire ???

  3. @vickye
    le mieux est que tu regardes directement sur le site pour postuler…à tes risques et périls

  4. Salut, moi aussi je voudrais devenir une Suicide Girl. Comment faire?
    Merci

    (Note de florian : commentaire édité SMS –> français)

  5. @lina
    Il faut aller sur le site officiel et regarder les conditions de « recrutement ».
    Avertissement cependant, depuis la rédaction de cet article l’esprit est beaucoup plus commercial avec toutes les conséquences que cela implique dans ce milieu. Je recommande donc la plus grande vigilance.

  6. […] il réapparait dans une version vitaminée, tatouée et carrément rock n’ roll … très Suicide Girls !! Ici les filles ne s’appellent pas Petunia du Pont, My little Love ou Princess Wild comme […]

  7. […] aussi : les suicide girls, les pin-up trash Faites connaître cet article, cliquez sur une icône ci-dessous […]

  8. Quel dommage qu’elles se tournent maintenant vers la très lucrative pornographie…
    Chose que sur Hogtied Girls Plus nous n’accepterons jamais.

Comments are closed.

Category

Société

Tags

, , ,