En tant qu’amateur de Comics, je ne pouvais décemment pas manquer le 5ème volet de la série des Superman : « Superman Returns ».

Scénario : Superman est parti 5 ans de la Terre pour retrouver d’hypothétiques restes de Krypton découverts par des astronomes.

Bredouille, Superman rentre à s’barraque chez lui pour reprendre le cours de son existence de sauveur de l’Humanité.

« Mais là, c’est le drame! »; les choses ont changé : Lois Lane doit recevoir le Pulitzer pour un article intitulé « Pourquoi l’Humanité n’a pas besoin de Superman », elle s’est fiancée et a un enfant.

Notre Super Héros est vénère amer. Sa tâche durant tout le film consistera donc à reconquérir la confiance des Hommes et le cœur de Lois, lui qui n’était même pas présent pour lutter contre les attentats du 11 septembre, les émeutes des banlieues et le CPE et l’accouchement de la jeune femme…Heureusement, il aura l’occasion de se rattraper en tentant d’empêcher Lex Luthor de créer un continent pour s’enrichir (de la terre au milieu de la mer, pas un supermarché).

Visuellement, c’est très beau, et les amateurs de super héros apprécieront (comme moi).

Je ne gâcherai rien en disant qu’il n’y a cependant pas beaucoup de rebondissements dans le scénario, et que le film traine un peu en longueur.

 

Mais cet opus de 2006 ne répondra toujours pas aux questions fondamentales suivantes :

- Comment une paire de lunettes et une coupe de cheveux à l’accroche-cœur permettent-elles à Clark Kent de rester anonyme ?

- Quel gel utilise-t-il pour conjuguer maintien et souplesse du cheveu ?

- Pourquoi Superman porte-t-il son slip par-dessus son collant ? (même si en regardant sa tenue de Clark Kent on s’aperçoit que ce n’est pas une fashion victim )

- Est-il gay ? C’est la question qui a entouré la sortie du film. Collants de danseur d’opéra, boxer rouge Aubade (le slip n’est plus à la mode en 2006), muscles saillants, bottes à semelles compensées, lourd secret, et réalisateur (Bryan Singer) militant de la « cause »  homosexuelle. Il n’en fallait pas plus pour qu’Hollywood fasse courir la rumeur sur les conditions d’attributions du rôle à Brandon Rough, et sur des messages cachés dans le film.

 

Mais rassurez vous (ou pas), le film vous prouvera que l’Homme d’Acier est bel et bien un hétéro confirmé (contrairement à Batman qui aime se cacher dans des ruelles sombres avec Robin).

Et pour une fois plutôt que de vous renvoyer vers wikipédia, je vous renvoie vers l’article Superman du wiki ardcor.

tags technorati :