TEDTechnology, Entertainment and Design. Trois lettres magiques qui réunissent chaque année les participants les plus intelligents, les plus inventifs, les plus dévoués à leur cause. Les sujets sont aussi divers que possible et balaient aussi bien les sciences (neurologie, médecine), l’art, les questions de société (réchauffement climatique, faim, malaria), la musique, l’architecture, les nouvelles technologies, etc. TED est le plus formidable rassemblement d’intelligence participative.

Chaque année depuis 25 ans, les conférenciers sont aussi divers que les thèmes abordés. En 18 minutes, ils doivent réaliser la meilleure présentation de leur vie devant un parterre de sommités. TED a ainsi vu naître dans ses conférences des inventions comme le Macintosh, le Compact Disc ou des concepts comme l’intelligence artificielle, les fractales. A TED, tous les sujets sont abordables et n’ont qu’un seul but, celui de faire changer les choses, les mentalités, de donner de nouvelles visions du monde ou les moyens de le faire.

Evidemment, TED a vu le jour en Californie, là où rien n’est cloisonné. Les scientifiques échangent avec les sociologues, qui jouent avec les sportifs, qui débattent avec les hommes politiques. A l’origine américain, TED est devenu depuis peu international, intégrant des conférenciers européens, asiatiques, puis s’est étendu en Inde, à Paris.

Partager les meilleures idées

Même si cette conférence est élitiste par sa composition, elle ne l’est pas par sa diffusion. Les vidéos sont diffusées largement et visionnables en permanence. Les idées partagées par ce petit comité ont vocation à l’être avec tout le monde et le plus largement possible. Certaines vidéos sont traduites en français. Toujours soignées et parfaitement interprétées, les 18 minutes de présentation se regardent avec plaisir et laissent toujours une agréable impression d’originalité et de d’optimisme. Car TED c’est avant tout une initiative intellectuelle qui cherche à changer le monde, à sortir des sentiers battus. « Jump out of the box », c’est le leitmotiv de ces quatre journées avec une véritable envie de proposer des alternatives à la pensée unique, aux clichés. Les 1500 participants, qu’ils soient professeurs, musiciens (Bono), hommes politiques (Bill Clinton), sociologues ou actrices (Cameron Diaz est une habituée) n’ont qu’un seul dessein : faire bouger les lignes.

Voici quelques uns des thèmes abordés lors des dernières éditions :
– « Lifesaver », un moyen de stériliser l’eau à grande échelle
– La garconnière
– La malaria par Bill Gates
– La science de la motivation

Pragmatique, les organisateurs de TED ont su rendre la conférence attractive en attribuant chaque année 100 000 $ aux meilleurs projets, les participants entretiennent un réseau qui facilitera le développement de leurs projets.

Espérons également que la France puisse participer de manière plus approfondie à ce genre d’événement culturel, cela redynamiserait certainement la confiance et l’innovation de notre industrie et casserait, avec de la chance, certaines barrières psychologiques entre castes sociologiques (sciences, littérature, sociologie, design, technologie, questions sociales…) encore trop présentes chez nous.

Join the conversation! 5 Comments

  1. Je n’en attendais pas moins de la redaction d’OKcowboy a propos d’un article sur TED, donc merci!
    Par contre j’aurais aime un article un peu plus etoffe pour mieux rendre compte de l’organisation (et me donner plus envie, en tant que lectrice, d’aller voir ce qui se cache derriere), ainsi qu’un lien vers le site.

    C’est bien le genre d’hommes et de femmes qui me font encore croire a l’humanite.

  2. Pour les liens, c’est corrigé.

    Pour l’article, j’essaierai de faire plus et mieux la prochaine fois, promis!

  3. Mathieu LeHanneur a quand même bien représenté la France je trouve autant pas ses idées, son charmant accent et son humour.

  4. TED est vraiment une institution aux Etats-Unis : espérons qu’un jour en France il y ait ce genre d’événement collectif

  5. Ce qui est intéressant dans TED, c’est la diversité des sujets et l’optimisme avec lequel tout cela est présenté. Il y a bien sûr le style de présentation, très anglo saxon, qui joue pour beaucoup dans l’impression que laisse chacune des interventions.
    Oui, espérons que cela arrive un jour en France, car les talents sont là, mais en surmontant notre barrière culturelle pour conserver l’optimisme qui caractérise TED.

Comments are closed.

Category

Société, Web