Sarah Connor Chronicles 2Terminator: The Sarah Connor Chronicles est une série US basée sur la trilogie Terminator et qui devrait débarquer sur TF1 à la rentrée. Les fans l’attendent avec impatience car le casting et les trailers s’avèrent plutôt sympathiques. Qu’en est-il de la série…?
Terminator, c’est quoi? Pour les moins de 15 ans et les plus de 50, voici un bref récapitulatif.

La saga
Dans Terminator 1 (James Cameron, 1985), Arnold Schwarzenegger est un Terminator, un robot venu du futur, ayant pour mission d’exécuter Sarah Connor. Elle porte l’enfant qui, plus tard, sauvera l’humanité contre les robots. Kyle Reese, un résistant humain, débarque lui aussi du futur pour combattre le robot et aider la jeune femme…
Le premier épisode est devenu culte, aussi bien pour ses effets spéciaux que pour son scénario et ses acteurs (pour l’anecdote, Schwarzie prononce 17 phrases durant tout le film). Une œuvre excellente qui va accoucher d’une suite…Terminator 2 (James Cameron, 1991).

10 ans plus tard, un nouveau robot, le T1000 est renvoyé du futur pour dézinguer John Connor (Edward Furlong). Mais celui-ci s’envoie également un cyborg du futur (Schwarzenegger) pour se protéger. Les deux machines vont s’affronter pour déterminer le sort de l’Humanité.
Deuxième épisode, deuxième film culte. Gros budget, effets spéciaux, cascades, action, humour et répliques cinglantes consacrent définitivement la saga.

Terminator 2

La série reprend la suite. Sarah Connor et son fils John sont en fuite, parce qu’ils ont tenté de tuer les créateurs de Skynet, le réseau des méchants robots du futur.
Un Terminator débarque à nouveau, pour tuer John Connor. Au lieu de continuer à fuir, ils décident alors de faire face à leurs ennemis. Ils seront aidés dans leur lutte par un gentil cyborg également venu du futur.

Le pilote est plutôt bien, rythmé, beaucoup d’effets spéciaux. Les producteurs ont voulu en mettre plein les yeux, impressionner le spectateur. Ca se complique nettement dès les épisodes suivants…

Un grand casting
Je vais faire tomber le suspense (s’il y en a..) tout de suite. J’ai trouvé la série toute pourrie. La faute à beaucoup de détails qui viennent plomber les personnages, l’ambiance, l’histoire et le rythme de la série.
Les personnages tout d’abord sont mous du genou. Sarah Connor est jouée par Lena Headey (vue dans 300) et John Connor par Thomas Dekker (Zack dans Heroes, le gamin qui vole).
La première est née en 76 et le second en 87. Onze ans d’écart entre la mère et le fils…
Là où Linda Hamilton, la première Sarah Connor du nom jouait une vraie dingue, capable de tout pour protéger son fils, Lena Headey apparaît, sage, et déterminée, rarement en panique.
John Connor, lui, est un adolescent comme les autres, un peu geek, qui malgré sa mission de sauveur de l’Humanité, n’aspire qu’à une chose… aller au lycée (!).
Enfin la Terminator, venue protéger John, a également 17 ans et le charisme d’une moule. Déjà vue dans les 4400, elle plaira sûrement aux teenagers. Les scénaristes nous ont réservés du suspense avec cette superbe intrigue : John Connor se tapera-t-il son Terminator… ? Humm…

Sarah Connor Chronicles

Enfin, les méchants Terminators sont hyper stéréotypés, regards bovins compris et sont de parfaits acteur de séries B avec leurs 4 expressions.
Au final, l’intrigue est quasi inexistante. On est censé rechercher les inventeurs de Skynet et au 8ème épisode, toujours rien.
L’agent du FBI est censé être à la poursuite de Sarah Connor. Mais le flic hésite pendant 9 épisodes entre croire l’histoire de robots venus du futur et poursuivre sa mission. Au final, il ne fait rien.

Ce qui faisait l’intérêt des films Terminator était l’action. Les gros budgets permettaient d’avoir de super divertissements, des explosions et des courses poursuites, pleins les yeux.
Schwarzenegger était terrifiant dans le premier film, excellent en garde du corps indestructible dans le second. Dans la série, tout ca disparaît totalement et le charme avec.

Conclusion, la série ne m’a pas plu. Je me suis forcé à la regarder (pour vous) jusqu’à la fin en me disant que ca allait finir par m’intéresser. Sans succès. Je pense que la série trouvera peut-être son public parmi les 15-20 ans. Ceux (celles) qui espéraient secrètement qu’un jour Dawson ou les frères Scott allaient prendre un jour un flingue pour espérer un peu d’action, y trouveront peut-être leur bonheur…

Quant à moi, je retourne regarder The Shield…

Join the conversation! 5 Comments

  1. Mouais, de toute façon je n’ai aimais que T2 et pour Schwarzie et Edward Furlong qui n’avais rien d’un ado sérieux mais d’un gamin intelligent qui préféré sécher le lycée pour magouiller. Bref si en plus ils détournent le profil des personnage ça perd effectivement tout son intérêt.

  2. Je n’ai pas plu aimer que ça, ceci étant je pense que je regarderai quand même la saison 2 pour voir comment la série évolue.

    « … John Connor par Thomas Dekker (Zack dans Heroes, le gamin qui vole). »

    -> Dans Heroes c’était le copain de Claire qui la filme au début quand elle se jette d’un pont et qui perd la mémoire à  cause du hawaien, et non pas celui qui vole.

    « La première est née en 76 et le second en 87. Neuf ans d’écart entre la mère et le fils… »

    -> Entre 76 et 87 il y a 11 ans d’écart !

  3. @ Felix: Merci pour ces corrections.
    Heureusement qu’il y a des lecteurs attentifs.. 🙂
    J’ai même corrigé le nom de la mère qui s’appelle Lena Headey et non Hadey.

    Pour la saison 2, je ne sais même pas qu’en attendre, les scénaristes n’ayant pas pris la peine de soigner leur cliffhanger…

  4. Félicitations pour ce « blog homme » très réussi,
    bonne continuation

  5. découvert il y a quelques mois, je n’ai tenu que 3 épisodes… ça aurait pu être mieux réalisé, et là , c’est trop brouillon pour tenir plus longtemps.

Comments are closed.

Category

Société

Tags