Last Man on Earth

N’avez-vous jamais eu l’impression que l’information allait trop vite pour vous ? N’avez-vous pas l’impression qu’il y aura toujours une personne pour vous tenir informé des informations importantes ? The Last Man n’est pas un super-héros mais presque. C’est celui qui arrive le plus longtemps à ignorer les résultats sportifs importants comme le vainqueur du SuperBowl ou de la Coupe du Monde.
Et depuis quelques temps, j’ai le sentiment que conserver le suspense dans des séries comme Games of Thrones ou Walking Dead devient aussi difficile.

Si vous regardez How I met Your Mother, vous vous souvenez peut-être de l’épisode 14 de la saison 2 : « Monday Night Football ».
Dans cet épisode, la bande de Ted réserve son dimanche soir pour regarder tous ensemble la finale du SuperBowl. Obligés de se rendre à un enterrement, ils vont devoir enregistrer le match et décaler leur soirée au lundi. Ils jurent cependant de tout faire pour éviter de connaître le résultat à l’avance. Mais comment éviter une information que tout le monde ne cherche qu’à partager ?

Privateur sensoriel HIMYMDans la série, Barney se menottera au radiateur, les autres éviteront les médias pendant que Ted s’enfermera chez lui construisant même un Privateur Sensoriel (œillères et casque anti-bruit). Ca n’empêchera pas (spoiler inside) que tout le monde finisse par connaître le score sans pour autant le révéler, avant de regarder l’épisode par plaisir le lundi soir.

Comment ne rien savoir?

The Last Man est un jeu réellement suivi par de nombreuses personnes qui essaient chaque année de ne pas connaître le nom du vainqueur du SuperBowl. Au-delà du simple jeu, il s’agit aussi d’une performance, il faut éviter toute source d’informations comme les journaux, la télé, la radio, internet, les lieux publics qui afficheraient la nouvelle et même ses collègues à la machine à café, dans la file de la cantine.
Pour ceux qui vivent aux US, l’expérience peut tourner au cauchemar.

The Last Man, c’est aussi une épreuve contre tous les trolls de la Terre qui essaieront de vous faire chuter. Dans le jargon du jeu, ca s’appelle « tuer ». Ainsi, on « on est tué par la radio » mais aussi par Twitter, ses collègues, etc…Car oui, certains n’hésiteront pas à vous faire chuter dans cette épreuve en posant des pièges ou en vous envoyant de fausses informations. Parfois, on ne se méfie jamais assez de ses proches…

Spoiler obligatoire?

Aujourd’hui, lorsque vous regardez des séries TV, c’est toutes les semaines le SuperBowl. A chaque diffusion, Twitter, Instagram ou Facebook peuvent se révéler un repère de spoilers et de trolls qui n’hésiteront pas à vous dévoiler un pan de l’intrigue.

L’année dernière, ce sont les producteurs de How I met your mother, eux-mêmes, qui avaient dévoilé la tête de la Mother sur Twitter. Oubliant que la série n’était pas diffusée partout en même temps, ou que certains la regardent juste plus tard, ils commentaient le lendemain l’annonce et montraient une photo sur leur compte. Certains fans étaient furieux.
Un peu plus tard en 2013, c’est une actrice (la petite Arya) de GOT qui « vinait » (du verbe inventé « Viner » qui vient de « Vine », l’application que j’avais enterrée en 2013) et spoilait, sa propre réaction à la vue d’un épisode particulièrement…festif.

 Une lutte vaine mais idéologique?

The Last Man est un jeu intéressant mais vraiment difficile. N’ayant pas vu la saison 4 de Game of Thrones, je subis chaque début de semaine, les assauts médiatiques de ceux qui commentent ou s’enthousiasment à chaque événement.

Parmi ceux qui jouent au Last Man, tous ne sont pas forcément fan de football. Pour certains, il s’agit aussi de lutter symboliquement et idéologiquement contre la déferlante médiatique, la pression de l’information, une culture dominante, que vous devez forcément connaître.
Un raisonnement qui n’est pas dénué de sens et qui amènerait même à se poser la question suivante :
« Si je refuse l’information de ma société, est-ce que je refuse ma société en elle-même ? »
Vous avez 4 heures.