Cover Thieves like usThieves Like Us, le nom vous dit peut être quelque chose ; il s’agit d’une des plus belles chansons de New Order. Personnellement, je me méfie toujours de ces groupes qui prennent pour nom un des titres de leur groupe préféré. Sauf que, ici, Pontus Berghe, Bjorn Berglund et Andy Grier sont bien plus que trois fans en quête de la joliesse passée.

Ces deux suédois (respectivement à la batterie et aux claviers) et cet américain (chant) ont tout simplement décidé de laisser de nouvelles traces sur le chemin de la new wave, sur les bases même de celles laissées par leurs illustres aînés. Une différence notable par rapport aux nombreux groupes auxquels j’ai associé New Order et qui ont crée leur propre branche (Delphic).
Il y a deux ans déjà le premier album de Thieves Like Us : Play Music avait agi tel une drogue, s’infiltrant en moi un peu plus à chaque écoute pour finalement prendre possession de mon corps et de ma tête ; tous ceux qui ont écouté « Drugs In My Body » peuvent en témoigner.

Thieves like usAvec Again and Again le groupe se réinvente à chaque chanson tout en conservant une homogénéité synthétique. One Night With You par exemple, est aussi sombre que dansante avec sa ligne de basse si caractéristique ; une chanson que les membres de New Order ont certainement fantasmé avant de splitter. The Walk allie martelage de percussions, basse et boules à facettes alors que Shyness est un puits de lumière musical.
Les autres titres sont plus mélancoliques : So clear est une de ces chansons lancinantes sur lesquelles on peut danser en hochant la tête tellement elle parvient à nous habiter (Slow Dance comme dirait Jeremy Jay) alors que Never known Love, Silence, Forget Me Not ou encore Love Saves sont empreints de romantisme.
Complètement addictif, ce nouvel album de Thieves Like Us est distribué en France par le petit label parisien deBonton (soutenez les !) et agit comme un excitateur d’intelligence émotionnelle.

http://www.debonton.fr/

En écoute: One Night With You


En écoute: Forget Me Not

Pas chroniqué mais vivement conseillé :

Cover National High VioletHigh Violet par The National :
Les américains ont une discographie exemplaire et ce nouvel album ne fait qu’ajouter un monument à ce que l’on pourrait définir comme l’idéal pop rock. Terrible !


cover-chloeOne in Other par Chloé :
Complètement schizophrène, Chloé se fait aussi brulante sur scène que glaçante sur disque. Deux facettes passionnantes et un nouvel album captivant qui demande de nombreuses écoutes pour être apprivoisé.


cover lcd-soundsystem-this-is-happeningThis Is Happening par LCD Soudsystem:
Toujours aussi bon de retrouver James Murphy et ses  métissages musicaux de haute volée. A découvrir absolument en live ou le groupe donne toute sa mesure.


cover broken social sceneForgiveness Rock Record par Broken Social Scene:
Pour les néophytes, Broken Social Scene est un des meilleurs groupes Indie canadiens et même l’un des meilleurs groupes indie tout court. Bien moins médiatique qu’Arcade Fire, ce collectif à géométrie variable a aussi révélé la talentueuse Feist. Un pavé rock à écouter en boucle, comme le reste de leur discographie.

cover rufus

All Days Are Nights par Rufus Wainwright:
Retour sobre d’un autre canadien : simplement accompagné de son piano, Rufus convint par sa sincérité, touchante. Un disque lyrique, classique et par moment cinématographique qui tranche avec ses précédentes productions, ultra orchestrées.

Join the conversation! 2 Comments

  1. Hello David,

    Merci pour Thieves Like Us, je ne connaissais pas. Il s’avère que cet album est très intéressant et peut tout à fait agrémenter une bonne soirée. C’est assez éloigné de ce que j’écoute mais ça fait du bien. Cet album semblait être très attendu à ce que j’ai pu lire dans la presse.

    Petite Parenthèse. En trainant sur Deezer il y a quelques temps de cela, je suis tombé sur le dernier opus d’Angus & Julia Stone. Cet album a par ailleurs « cristallisé mon attention ». Un duo brother/sister australien? ; il me semblait bien les avoir vus chroniqués quelque part :)
    J’en reste sous le charme notamment par l’électrisante « Yellow Brick Road » et la fin de l’album. Parenthèse fermée.

    Un bien bel album que celui de Rufus Wainwright malgré les circonstances de sa réalisation. Mais je pense ne rien t’apprendre et Magic détaille tout ça dans une de leurs chroniques.

    A bientôt

  2. Hello Damien,

    content que tu aimes Thieves Like Us; je ne me lasse pas de leur son.
    Pour info ils seront en concert à la flèche d’or le 25 juin… à ne pas manquer.

    Pour Angus and Julia Stone, on est d’accord Yellow Brick Road est intemporelle. idem pour les mélodies de Rufus Wainwright

    A très vite

Comments are closed.

Category

Culture