True Blood

True Blood est le phénomène dans le monde des séries télé de la fin 2008. Inspiré du roman de Charlaine Harris, True Blood a généré un incroyable buzz sur internet pour une raison principale : Ce n’est autre qu’Alan Ball, le créateur de la série mythique Six Feet Under et du film à Oscars American Beauty, qui est aux manettes.
Pour cette nouvelle série (première saison diffusée uniquement aux US et en France sur Orange Séries), Ball choisit de nous raconter l’histoire d’amour impossible entre une serveuse télépathe et un vampire tiraillé entre sa condition et le souvenir de son humanité.

Bienvenue à Bon Temps

true blood sookie Depuis que les japonais ont réussi à produire du sang synthétique, les vampires sont sortis de l’ombre pour intégrer le monde des humains. Mais des siècles de légendes sur cette « race » fantastique ne laissent pas indemnes. Tandis que les politiciens des deux bords (humains et vampires) discutent des modalités d’intégration de ces nouveaux citoyens, le commun des mortels est partagé entre fascination et répulsion.
Il en va de même pour la population de Bon Temps, petite ville de Louisiane, où tout était calme avant que Bill, un vampire ne décide de poser ces valises dans l’ancienne maison de ces ancêtres. Et peut-être que des femmes ne seraient pas régulièrement assassinées, si Sookie (Anna Paquin – X Men, La 25e heure…) n’était pas tombée sous le charme de Bill (Stephen Moyer). Mais Sookie sait ce que c’est d’être différente : depuis son plus jeune âge elle a la particularité d’entendre les pensées des gens.
Dans la chaleur moite de la Louisiane, la tolérance des habitants de Bon Temps va être mise à rude épreuve, et chacun devra faire face à ses propres démons pour dépasser les préjugés.

Des êtres fantastiques, une histoire ordinaire

True Blood est une série à haut potentiel. Le pire y côtoie le meilleur pour en faire une série culte pour les uns, pathétique pour les autres.
Commençons par le meilleur. Alan Ball commence par vous mettre une gifle avec le générique. Tout l’imaginaire autour de la Louisiane est concentré dans 1minute 30 : Ku Klux Klan, vaudou, rednecks, baptistes, faune hostile, marécages, strippers …
Vous êtes prévenus, True Blood sera moite, chaud, poussiéreux et ses personnages pas très ouverts d’esprit. L’ambiance de True Blood marque la première différence avec le reste des séries.

true blood bill comptonMais une série ne se résume bien sûr pas à son générique. Tout l’enjeu de True Blood, c’est de prendre le mythe du vampire comme prétexte à une réflexion sur la tolérance, les préjugés et le racisme. Les vampires sont les premières victimes de la discrimination et leurs partisans dans leur sillage. N’allez pas croire que les noirs et les homosexuels sont alors épargnés : une sorte de hiérarchie des discriminés s’installe.
Deuxième thématique : la sexualité. Le sexe est omniprésent dans la série, et à l’image de la Louisiane, il se révèle moite et violent. Le sexe apparaît comme le lien entre tous les personnages. Pour certains, le sexe est l’expression de l’amour entre deux êtres, pour d’autres un moyen d’exorciser leurs frustrations et leurs peurs, un signe de pouvoir, une façon de prendre sa vie en main, ou encore un acte spirituel…
L’alcool, la drogue, la mort, la solitude sont autant de sujets traités qui trouvent une place de choix dans la série, bien plus finalement que les scènes de « repas » de vampires.
Finalement, alors que Six Feet Under mettait en scène des personnages ordinaires à qui il arrive des choses extraordinaires, True Blod prend le contre-pied.
True Blood, enthousiasme aussi par quelques trouvailles comme le « V » (nouvelle drogue qui n’est autre que du sang de vampire, aussi bon sur un buvard que sniffé après mélange avec de la poudre), par ses références et ses clins d’œil multiples aux séries / films du genre (Carrie de Brian de Palma, Buffy contre les vampires, Spiderman…). Le Vampire est bien entendu exploité de long en large, la série s’approprie ou réinvente la mythologie qui l’entoure, parfois avec beaucoup de bonheur et d’humour… parfois moins.

Des personnages et une narration qui viennent noircir le tableau

true blood Jason and amyMais True Blood laisse aussi perplexe par certains aspects. Si les personnages sont variés et très différents les uns des autres, la plupart ne sont pas attachants. Sont-ils trop loin du téléspectateur pour permettre l’identification ? Même si au fur et à mesure des épisodes on en apprend plus sur eux, Ball semble vouloir nous tenir à distance, personnages principaux inclus.
Par ailleurs, la progression narrative surprend. Le meilleur exemple est certainement l’épisode pilote qui laissera certains téléspectateurs sur le bord de la route. Alors que certaines intrigues sont trop vîtes expédiées, d’autres n’apportant rien à l’histoire sont étirées sur plusieurs épisodes. Conséquence, le rythme varie d’un épisode à l’autre, et il faut attendre les quatre premiers épisodes pour réellement être happé par la série. Aux Etat-Unis, la courbe d’audience n’a cessé de progresser au fil des épisodes, preuve que les téléspectateurs ont passé outre les défauts de la série.

True Blood, malgré de très bonnes idées, un climat et un décor inédit, souffre de défaut qui rebuteront ceux qui n’adhèrent pas immédiatement à son univers. Vous êtes prévenus, la série n’est pas immédiatement addictive, mais cela vaut le coup de s’accrocher. Je pense que la deuxième saison devrait mettre de côté ces erreurs. De toutes façons, True Blood n’a pas le choix, sinon l’histoire tournera vite en rond. Au contraire, si la série rectifie le tir, elle pourrait vite s’élever au rang de série culte.



Join the conversation! 3 Comments

  1. Je pense qu’il y a là matière à faire quelque chose de vraiment passionnant… depuis Buffy, les vampires n’ont pas été réellement exploités à la télé et c’est dommage ! Toutefois, avec la sortie de Twilight au ciné, je pense que True Blood va rapidement avoir le vent en poupe… bien sûr, il faut que les scénars s’accrochent et qu’il ne tournent pas en rond, comme tu l’as précisé. L’ennui avec certaines séries SF, c’est qu’il est difficile d’éviter de le faire… En tout cas, j’espère que la série débarquera sur la TNT !

  2. Effectivement, j’ai commencé à regarder cette série il y a quelques jours, et je dois admettre qu’elle dépasse de loin mes attentes. C’est simplement un petit cocktail de plein de choses qui rendent la série mythique.

    Les acteurs ne sont pas forcément très connus, mais ils jouent tous très bien.
    Comme quoi…

    Longue vie a True Blood!

    ps: Ton blog est particulièrement bien fait.

  3. J’ai été déçu par la série. Tout était réuni pour que j’adore et j’ai trouvé l’exercice de style maniéré et peu innovant. Peut-être une queston de mood…

Comments are closed.

Category

Société

Tags

,