2 janvier 2006

# Übersexuel

Sujet de « Ca se discute » hier soir : Quel homme faut-il être pour plaire aux femmes ?

Encore une fois un panel très représentatif de la bêtise humaine, les invités auraient été à leur place dans « C’est mon choix ». Des caricatures de lovers, des machos avec la chaîne en or qui brille, des minets. Leurs interlocutrices pouffes en face, bien sûr. Du grand stéréotype, du grand moment télévisuel. Mais comme dit Jean-Luc : « on ne se moque pas des gens qui s’assument ». Certes…

Mais ce qui a attiré mon attention, c’est l’évocation des termes « métrosexuel» et « übersexuel». Les mots sont lâchés au grand public..

Pour situer le contexte :

Le métrosexuel, c’était le concept à la mode ces dernières années : homme de 25 à 35 ans, il prend soin de son corps, de son visage. Il aime les fringues, les cosmétiques et est un peu dandy. Il n’est ni homo, ni hétéro, mais accepte la part de féminité en lui. Modèle : David Beckham.

L’übersexuel  (über = au dessus en allemand) est la dernière « hype ». Il est viril, moins centré sur sa personne, a une barbe de deux jours, s’occupe des enfants, est attentionné envers les femmes et communique facilement. Lui aussi assume sa part de féminité, mais aime le naturel. Modèle : Robbie Williams.

Soit.

Alors voilà la question que je me pose. Les übersexuels (et les métrosexuels avant eux), ils étaient déjà là avant qu’on leur trouve un nom? Sont-ce des métrosexuels qui ont évolué? Etaient ils là avant, sans nom, mais ne correspondaient pas à l’air du temps? Ou bien est-ce la Fée Marketing qui a mis en avant cette catégorie de consommateurs, pour les valoriser, développer leur nombre, et leur faire consommer les nouveaux produits qu’elle a mis au point pour eux ?

Et pour moi, ça change quoi ? Est-ce que si je ne deviens pas übersexuel, je deviens un « has been », un minet qui met une crème hydratante ?

Et puis, disons que je devienne übersexuel, je gagne quoi à part être hype ? Parce que mine de rien, on ne m’a pas dit qui était la nouvelle femme tendance. C’est peut être une femme nature qui ne se rase plus non plus et assume son côté mec !

En tous cas, moi je me prépare à la démocratisation du concept : je suis impatient de voir tous les djeun’s en ville et en boîte avec leur panoplie d’übersexuel. A la télé, sur le plateau de la Star Ac’. Mais que vont-ils tous faire de leur t-shirt moulant rose, de leur Diesel et de leur veste blanche ?

Bilan dans quelques mois.

Join the conversation! 1 Comment

  1. […] recherche du beau, du bon et d’un style personnel). Les concepts de métrosexuels et d’übersexuels sont déjà plus intéressants car ils prennent en compte les aspirations et modes de vie de ces […]

Comments are closed.

Category

Société