3 septembre 2008

# Vends ma vie

Ian Usher est australien mais surtout il vient de vendre sa vie sur Ebay. Suite à une déception sentimentale (les femmes encore et toujours !), le pack de sa vie, mis aux enchères, comprenait sa maison, sa moto, sa voiture, ses vêtements, ses photos. Mais il y avait également une rencontre avec ses amis et une période d’essai négociée avec son employeur. Pour 400 000 $, l’heureux acheteur s’est offert la vie d’Ian Usher, qui a quitté sa maison avec une valise et s’est rendu à l’aéroport dans la foulée sans savoir pourtant où aller. « Sans projet, ni but dans la vie, comme tout le monde », il s’est désormais 100 défis qu’il doit réaliser en 100 semaines. Le premier d’entre eux, il l’a réussi en vendant sa vie.

On trouve dans cette liste de Prévert, les défis classés selon cinq critères : voyage, extrême (frisson), expérience, développement personnel, nouveau talent.

On trouve ainsi pêle-mêle, la visite de plusieurs villes américaines, de Cannes, Paris, une participation au carnaval de Rio un road trip sur la route 66, la visite en sous-marin du Titanic, une rencontre avec Richard Branson, se maintenir à un poids de 70kg, trouver 50 000$ pour la recherche contre le cancer, apprendre le français et l’espagnol, apprendre le kite surf et savoir jouer de l’harmonica.

La liste finale compte 95 objectifs, évalués selon leur difficulté, leurs coûts et le temps nécessaire à leur réalisation.

« Et les 5 derniers ? », me direz-vous. Ils ont été proposés puis votés par les internautes. Intéressante initiative qui amènera Ian Cusher à faire une course d’autruche, aller voir un volcan en activité, faire du rafting, gravir les 7 pics du Colorado en 7 jours et à passer une nuit seul dans une maison hantée.

La démarche peut paraître incongrue, folle, pitoyable (comme je l’ai lu dans un journal) voire courageuse.

En effet, qui n’a jamais pensé, une fois dans sa vie, à tout plaquer pour refaire sa vie, ailleurs, loin de son patron, de sa femme ou de son mari ? Bien souvent (pour ne pas dire toujours), ces grands projets de départ à zéro, ces rêves insensés, se finissent dès le lendemain par un retour chez l’être aimé, ses parents, une crise de larmes ou plus tragiquement par une reprise de la cigarette ou un plongeon dans l’alcool.

Pourquoi ? Parce qu’il faut déjà avoir une vie avant d’en vendre une. Ce qui exclut naturellement les jeunes. Parce que lorsque vous avez enfin une vie, il faut prendre le risque de tout sacrifier, conscient que vous avez mis 20 ans à tout accumuler. Plus vous attendez, plus ce sera difficile. Ce qui exclut donc les vieux. L’âge idéal est donc la quarantaine, période reine de la middle age crisis.

A ceux qui envient secrètement Ian Cusher, j’ai envie de dire que ce projet est accessible à tous. A une moindre échelle, d’accord, mais c’est possible. Chaque jour sans vous en apercevoir, vous aussi, vous investissez dans des voyages (vos prochaines vacances à Barcelone avec un vol pas cher), dans de nouvelles capacités (le carrelage pour votre maison, la patience avec votre femme), vous cherchez le frisson (un enfant ?). C’est une démarche que vous adoptez inconsciemment mais qui vous fait toujours avancer. Il faut simplement remarquer que ces 100 défis, Ian Cusher les fera sur deux ans, quand vous en ferez 1000 sur 20 ans. Tous ne seront pas aussi sensationnels mais à la Fin, lorsque vous vous retournerez, les gens qui vous aiment et surtout VOUS, n’en serez pas moins fiers !

Join the conversation! 5 Comments

  1. J’aime beaucoup ta conclusion. c’est vrai que ce n’est pas donné à  tout le monde de tout plaquer. Quand cela ne porte tord à  personne comme cela semble être le cas de ce monsieur, j’applaudis. D’autre le font sans plus de scrupule en ayant une famille, des dettes etc…
    Mais tu as parfaitement raison: il n’y a bien souvent pas besoin de faire table rase pour réaliser de beaux défis personnels.

  2. c’est complètement ouf , quel interet pour l’autre personne d’acheter la vie de loser de ian ?

  3. @jean hugues empreintes digitales – IL n’avait pas forcément une vie de loser…

  4. tellment que il a décidé de la vendre ..

  5. Je me suis posé la question également, à  savoir qui peut bien acheter une nouvelle vie, un boulot des amis?? Ca cest le mystere…

    Après je pense pas que le mec soit un looser, c’est juste qu’il s’est fait plaquer et qu’au lieu aller achter des clopes et ne jamais revenir, il a juste tout vendu.

    Edit: sur ce lien, ,
    il fait le détail des objets à  acheter:
    voiture, moto, jetski, parachute, un jacuzzi, un home cinema, ca n’avait pas l’air trop mal…

Comments are closed.

Category

Web