Depuis trois-quatre jours, la planète Web s’affole à nouveau pour une vidéo.
La dernière fois, c’était pour un déhanchement féminin sur Wii Fit. Sur OkCowboy, on vous avait épargné ça, vu que ça n’avait aucun intérêt.
Pour Matt, c’est différent. Mais qui est Matt et que fait-il ? Découvrez la vidéo et son histoire en cliquant sur

Audace et culot peuvent vous mener loin
Matt est un américain de 31 ans, du Connecticut.
En 2003, il quitte son job, décide d’aller à Brisbane en Australie et en profite pour voyager un peu partout en Océanie et en Asie. Il créée un petit site perso qui permet d’informer sa famille et ses amis. Au cours d’une excursion au Vietnam, un ami lui demande d’effectuer cette petite danse si personnelle et si ridicule (la seule qu’il sait faire), celle que l’on voit dans la vidéo. En 2005, le film connaît alors un léger buzz sur la Toile.
La vidéo ne passe pas non plus inaperçu chez Stride gum non plus. Cette marque de chewing-gum de Cadburry (allez voir le site, il est très bien fait) l’appelle et lui propose de refaire un tour du monde tout en réitérant cette petite danse dans les pays visités. « Sponsorisé ? » demande-t-il ? « Ouais » répondent-ils.
42 pays, 7 continents plus tard et autant de pas sautés, Matt revient et un semi buzz se recrée autour de sa vidéo. Pourtant Matt n’est pas satisfait. Matt veut danser avec des gens. Il décide alors de contacter des inconnus à travers le monde qui danseront avec lui et Stride gum resigne pour un tour du monde. La vidéo en fera un autre également.

Universalité de la danse et de la joie
Etrangement, j’ai trouvé cette vidéo très émouvante. Même si je suis bien incapable d’expliquer pourquoi, j’ai eu des frissons à certains moments.
A posteriori, il me semble qu’on touche l’universalité et l’humanité toute entière en observant à quel point les gens sont identiques et ont le même goût de la « fête » ou de la danse. Autour d’un projet commun, simple et gratuit, il est possible de rassembler et de s’amuser. Ce plaisir transparaît dans la vidéo. Par ailleurs, ceux qui ont voyagé, retrouveront certaines villes visitées avec plaisir et auront l’impression d’y retourner, ne serait-ce qu’un instant…
Pour ma part, la vue de Sa’ ana au Yémen m’a fait un petit pincement au cœur.

Alors ému ?…

Ou bien c’est moi qui suis sensible en ce moment..?

Join the conversation! 2 Comments

  1. Je reconnais, cette vidéo m’a moi aussi émue, la musique y est sans doute un peu pour quelques chose, mais c’est vrai que c’est touchant de voir qu’on arrive à  ammener les gens sur une grande partie de la planête à  participer à  un projet tout simple.
    J’ai par contre été « choqué » (je ne trouve pas le mots juste) ou ils n’ont pu filmer que des enfants.

  2. Et pour la petite histoire, le pas que Matt massacre est le pas de base des claquettes et du stamp. Ces deux danses sont directement issues de l’esclavage. Les esclaves noirs portaient des chaines en métal aux pieds et se déplaçaient en colonne. Leur but était donc de faire des pas de façon à  ce que les chaines donne un rythme et une cadence.
    Alors voilà  comment une danse qui symbolisait une communauté et l’emprisonnement, en vient à  être le porte drapeau de la diversité mondiale et de la liberté de mouvement…Si ce n’est pas une évolution ça!

Comments are closed.

Category

Web

Tags

,